Le « cartable en ligne » à l'épreuve

— 

Formation express. Après la fermeture hier matin d'une classe ­- la première depuis la rentrée - pour cause de grippe A, l'académie de Créteil a dépêché des personnels pour former les enseignants au « cartable en ligne ». Objectif : assurer la « continuité pédagogique » exigée par le ministère de l'Education. Les trente-six élèves, dont huit contaminés, de la première ES du lycée d'Arsonval, à Saint-Maur-des-Fossés (Val-de-Marne), devaient recevoir dès hier des cours d'histoire-géographie, de mathématiques et de sciences économiques dans leur boîte e-mail, ainsi que des devoirs. Si 100 % des lycéens de cet établissement huppé disposent d'une connexion chez eux, le test public d'hier a été entaché de bugs informatiques. Douze académies sont équipées de ce « cartable numérique », dont l'installation coûte 1 000 euros par établissement. En cas de passage au niveau 6 d'alerte, c'est-à-dire de pandémie mondiale, la diffusion des cours devrait être assurée via Internet, la télévision et la radio. W

L. de C.