Lagarde table sur une stabilisation de la croissance au 3e trimestre

CRISE Selon la ministre de l’Economie, la phase critique est passée...

Avec agence

— 

"Il y aura certainement une baisse, elle est attendue, elle correspond à une baisse du prix du pétrole et des matières énergétiques en général", a déclaré vendredi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, sur LCI.
"Il y aura certainement une baisse, elle est attendue, elle correspond à une baisse du prix du pétrole et des matières énergétiques en général", a déclaré vendredi la ministre de l'Economie, Christine Lagarde, sur LCI. — Dominique Faget AFP

Christine Lagarde a estimé dimanche que l’économie française se portait mieux et que la croissance se stabilisera au troisième trimestre, après être sortie du rouge au deuxième. «On a un certain nombre d'indicateurs qui nous laissent penser que ce sera stabilisé», a déclaré la ministre de l’Economie, interrogée sur Europe 1.

Après quatre trimestres de croissance négative, l'économie française est sortie de la récession au deuxième trimestre, avec une progression du produit intérieur brut (PIB) de 0,3% (le PIB avait chuté de 1,3% au premier trimestre).

«L'économie est en train tout doucement de se stabiliser, de stopper son déclin; on ne descend plus», a expliqué la ministre. «On a même commencé à remonter comme l'Allemagne, comme le Japon», a poursuivi Christine Lagarde qui a estimé qu'il y avait «deux boosters qui (allaient) stabiliser la croissance»: la reconstitution de leurs stocks par les entreprises et le fait que «des millions de Français vont bénéficier d'un peu plus de pouvoir d'achat» avec l'exonération de tiers provisionnel des deux tranches les plus basses de l'impôt sur le revenu.

Bercy table toujours officiellement sur un recul de 3% du PIB pour 2009, mais lors de la publication des chiffres du deuxième trimestre à la mi-août, il avait dit espérer un chiffre final «un peu moins mauvais que prévu».