Renault va revoir ses relations avec Molex

Avec agence

— 

 









 
 
      — P. PAVANI / AFP

Le groupe Renault a indiqué ce jeudi déplorer «la dégradation de la situation du site français de l'équipementier Molex et dans ces conditions se tient prêt à envisager de revoir ses relations avec le groupe».

Renault réagit ainsi indirectement aux propos de Christian Estrosi qui avait menacé mercredi de demander «officiellement aux constructeurs automobiles français de suspendre toute commande de matériel incluant des produits fabriqués par Molex».

Le ministre de l’industrie reproche à la direction américaine de Molex de bloquer «toute solution d'avenir» pour la réindustrialisation du site, à Villemur-sur-Tarn (Haute-Garonne).

Molex devant les prud’hommes

Les salariés de l’équipementier américain ont saisi ce jeudi le tribunal des prud’hommes de Toulouse afin de réclamer le paiement de leurs salaires du mois d’août. Ils estiment ne pas avoir été en grève durant cette période. L’audience de la direction de Molex aura lieu vendredi matin.