La guerre aux cambrioleurs

— 

CARDINAEL / ISOPRESS / SIPA

Pour contrer la hausse de la délinquance, rien de tel qu'une bonne

flopée d'annonces. Le ministre de l'Intérieur, Brice Hortefeux, a annoncé hier, devant les responsables départementaux des forces de sécurité réunis Place Beauvau, la création de « cellules anti-cambriolages ». Ces cellules cibleront les « bassins de délinquance ». Elles seront chargées de suivre « en temps réel les infractions commises » grâce à « une cartographie locale des cambriolages ». Il s'agit d'enrayer la hausse des cambriolages de résidences principales, en augmentation de 12 % depuis un an. Il a également annoncé le recrutement de 4 320 policiers et gendarmes « d'ici à la fin de l'année ».

Nicolas Sarkozy a joué l'invité-surprise à la fin de cette réunion pour demander aux forces de l'ordre « une mobilisation totale pour la sécurité des Français », afin d'endiguer l'augmentation de la délinquance. W