Xavier Bertrand met en garde les ministres trop gourmands

— 

Benjamin Lancar, président des Jeunes UMP, défend le non-cumul des mandats.
Benjamin Lancar, président des Jeunes UMP, défend le non-cumul des mandats. — S. ORTOLA / 20 MINUTES

Sueurs froides dans les rangs des cumulards. A six mois des régionales, Xavier Bertrand vient d'envoyer un avertissement aux ministres qui ont un surplus d'ambition. « Pour moi, les choses sont claires. Si un ministre qui a choisi d'être candidat est élu président de région, il devra se consacrer pleinement à cette fonction », vient d'annoncer le secrétaire général de l'UMP. De Roselyne Bachelot (Pays de la Loire) à Valérie Pécresse (Ile-de-France) en passant par Hervé Novelli (Centre) ou Xavier Darcos (Aquitaine) : six ministres déjà investis sont concernés.

Véritable Arlésienne, le cumul des mandats avait déjà provoqué l'adoption d'une loi en 2000. « Mais elle est très facilement contournée », déplore Benjamin Lancar. Depuis la sortie de Xavier Bertrand, le président des Jeunes Populaires boit du petit-lait. « L'interdiction du cumul des mandats est une proposition que l'on a formulée le 7 juillet, dit-il avec une pointe de fierté. Mais nous allons plus loin en proposant d'interdire également les mandats dans les départements et les villes de plus de 3 500 habitants à ceux qui ont un mandat national. » Ce sera d'ailleurs l'un des thèmes de l'université des Jeunes Pop qui aura lieu ce week-end dans les Pyrénées. « Beaucoup de ministres ont prévu de venir », conclut le jeune homme. Ils devraient avoir des choses à se dire. W

Vincent Vantighem