Nicolas Sarkozy ne veut plus d'un mini-remaniement... Couac sur le site web de Matignon

POLITIQUE C'est une information du Figaro, au lendemain d'un couac sur le site web du premier Ministre...

Avec agence

— 

Un porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a simplement noté dans un bref communiqué que Mme Royal "a vécu, comme des centaines de milliers de Français, un cambriolage", suggérant que "comme pour toutes les victimes qui sont traumatisées, Mme Royal devrait avoir droit à une aide psychologique".
Un porte-parole de l'UMP, Frédéric Lefebvre, a simplement noté dans un bref communiqué que Mme Royal "a vécu, comme des centaines de milliers de Français, un cambriolage", suggérant que "comme pour toutes les victimes qui sont traumatisées, Mme Royal devrait avoir droit à une aide psychologique". — Stephane de Sakutin AFP/Archives

Véritable saga de l'été, le mini-remaniement n'aura finalement pas lieu d'après le Figaro. Nicolas Sarkozy a tranché, il n'y aura pas de nouveaux ministres, au grand dam de Frédéric Lefebvre, pressenti dans un premier temps comme secrétaire d'etat à la Communication, avant d'être donné à la Consommation.

En guise d'explication, le président de la République aurait dit: «Je ne le sens plus. Ce n'est pas le moment d'augmenter le nombre de ministres. On a autre chose à faire». Il est ensuite reparti au Cap Nègre où il termine ses vacances.

Fausse annonce sur le site web de Matignon

Cette information tombe au lendemain d'un couac sur le site web de Matignon. Les services du Premier ministre ont diffusé vendredi par erreur sur leur site internet des informations suggérant la nomination de trois nouveaux secrétaire d'Etat, avant de les en retirer rapidement. Ce «couac» a pour origine une «erreur de manipulation» de la part d'un des employés du service d'information du gouvernement (SIG). Il a malencontreusement stocké dans la rubrique «plan du site» de la page web du gouvernement des notes qu'il destinait à ses archives personnelles, a-t-on expliqué, confirmant une information diffusée par France-Info.

Sur le site quelques heures

Ces notes, qui faisaient état de l'arrivée dans l'équipe de François Fillon du porte-parole adjoint de l'UMP Frédéric Lefebvre, du député UMP Ladislas Poniatowski et du président PRG du conseil général de Haute-Corse Paul Giaccobi, sont restées postées «deux à trois heures» vendredi après-midi, avant d'être effacées, selon la même source. Elles n'ont «à aucun moment» été visibles sur la page d'ouverture du site, a-t-on ajouté. Il s'agissait «d'informations de presse» et non pas d'une quelconque information officielle destinée à être publiée ultérieurement, a également tenu à préciser Matignon.

Attendue depuis le mois de juillet, la nomination d'une poignée de secrétaires d'Etat pour compléter le gouvernement alimente depuis des semaines les rumeurs et les informations de presse.