Martinique: Fin de la grève dans les stations-service

SOCIAL Un accord qui prévoit l'application de la convention collective nationale et de la prime de vie chère a été signé...

Avec agence

— 

 FRANCE (MARTINIQUE), Fort-de-France : This picture taken on August 17, 2009 in Fort-de-France in the West Indies French Island of La Martinique shows a closed pretrol station. About 95 petrol stations of the island are closed after the employees went on strike to call for the implementation of the 5 February labour agreements.
FRANCE (MARTINIQUE), Fort-de-France : This picture taken on August 17, 2009 in Fort-de-France in the West Indies French Island of La Martinique shows a closed pretrol station. About 95 petrol stations of the island are closed after the employees went on strike to call for the implementation of the 5 February labour agreements. — AFP PHOTO PATRICE COPPEE

Les principaux syndicats martiniquais ont fait savoir jeudi matin qu’un protocole d’accord de fin de conflit a été signé mercredi soir en Martinique entre syndicats et gérants de stations-service. Il met fin à une grève de trois jours. Ce protocole, signé au siège de l’ARACT-Martinique (Agence régionale pour l’amélioration des conditions de travail) à Fort-de-France, fait suite à la signature, deux heures plus tôt, par le secrétaire général de la préfecture, d’un accord sur le financement de l’application de la convention collective nationale et de la prime de vie chère.

Le mouvement de grève, suivi par les employés affiliés aux syndicats CDMT, CGTM-produits pétroliers et UGTM, formations majoritaires dans ce secteur, portait sur la mise en oeuvre d’une prime de vie chère, l’application de la convention collective nationale des stations-service et sur les conditions de travail, d’hygiène et de sécurité.

Augmentation des marges

Cet accord apporte des garanties aux gérants de stations-service sur une augmentation de leurs marges. Celle-ci doit leur permettre de financer l’application de la convention collective nationale et leur quote-part dans la prime de vie chère, précise-t-on de mêmes sources.

Au terme de cet accord, la part patronale de la prime de vie chère, pour les mois de mars 2009 à août 2009, sera versée avec le salaire du mois d’août, indique-t-on encore. En outre, une étude sera menée par l’ARACT entre septembre 2009 et février 2010 sur les conditions de travail dans ce secteur.

La situation devait revenir à la normale dès jeudi matin dans les stations-service de l’île. Depuis trois jours, la plupart étaient bloquées par des piquets de grève.