Un engin explosif découvert devant une agence immobilière

PYRENEES Une équipe de déminage a pu intervenir pour sécuriser les lieux, à Bassussary...

M.D avec agence

— 

La police espagnole a arrêté lundi trois personnes, une intervention liée à l'interpellation le même jour en France de "Gurbitz", le nouveau chef présumé de l'ETA militaire, et de deux autres séparatistes basques présumés, ont rapporté des médias espagnols.
La police espagnole a arrêté lundi trois personnes, une intervention liée à l'interpellation le même jour en France de "Gurbitz", le nouveau chef présumé de l'ETA militaire, et de deux autres séparatistes basques présumés, ont rapporté des médias espagnols. — Rafa Rivas AFP/Archives

Un engin explosif artisanal a été découvert ce mercredi matin devant la vitrine d'une agence immobilière à Bassussary (Pyrénées-Atlantiques). Une équipe de déminage a pu intervenir pour sécuriser les lieux, selon une source policière sur place.
 
L'engin artisanal, de petites dimensions, placé dans un sac poubelle, a été emporté par l'équipe de déminage de la gendarmerie pour être analysé, a précisé la police sans donner de précisions sur la nature de l'engin découvert ni sur une alerte qui aurait pu être donnée.
 
«Le pays basque n'est pas à vendre»
 
Une inscription en langue basque signifiant «Le Pays basque n'est pas à vendre» a été retrouvée badigeonnée sur la façade de l'agence visée, l'Agence immobilière du Golf, ainsi nommée en raison de sa situation toute proche du club de golf de Bassussary. Une organisation clandestine basque, se présentant sous ce même slogan «Le pays basque n'est pas à vendre», a revendiqué le 5 août dernier à Bayonne plusieurs actions de dégradation qui ont visé les golfs de la côte basque en mai et juillet derniers.
 
Ce slogan a accompagné régulièrement, au cours des dernières années, les attentats ou tentatives d'attentat visant des équipements touristiques, des résidences secondaires ou des agences immobilières dans le pays basque français.
 
100 kilos d'explosif
 
Par ailleurs, près de 100 kilos d'explosif appartenant vraisemblablement au groupe séparatiste basque armé ETA ont été découverts, ce mercredi en début d'après-midi, dans une cache à Ferrières (sud de la France), a annoncé le ministre de l'Intérieur espagnol, Alfredo Pérez Rubalcaba.
 
«La police espagnole et la police française ont découvert une cache, près de la frontière espagnole dans les Pyrénées sur la commune de Ferrières, où 100 kilos de nitrate d'ammonium et 12 litres de nitrométhane ont été découverts», a déclaré le ministre espagnol de l'Intérieur, précisant que la saisie avait eu lieu «il y a quelques minutes», peu après 13 heures.