Seine-Saint-Denis: le «patron» de la police sur le départ

JUSTICE Jean-François Herdhuin, devrait rejoindre la «police des polices» après une «succession d'incidents» reprochés...

Avec agence

— 

 
  — B. GUAY / AFP

Le directeur départemental de la sécurité publique (DDSP) de Seine-Saint-Denis «est sur le départ», selon des sources policières citées par l'AFP. Jean-François Herdhuin, 60 ans, devrait rejoindre la «police des polices».

Ces mêmes sources évoquent une «succession d'incidents» reprochés à ce policier «patron» de près de 5.000 policiers dans un département qualifié de «sensible».

Un départ lié aux violences de Montreuil

Selon Le Parisien.fr, son départ serait lié à sa «gestion» des heurts lors d'une manifestation, mi-juillet, à Montreuil-sous-Bois. L'action de la police avait été critiquée après le dépôt de plainte d'un jeune homme qui a perdu un oeil après avoir été atteint, selon lui, par un tir de flash-ball des forces de l'ordre. Cette affaire avait relancé le débat sur l'usage de ces armes.

Jean-François Herdhuin a fait l'essentiel de sa carrière en banlieue parisienne et dans des secteurs également réputés «sensibles». Dans le récent journal du Syndicat des commissaires de la police nationale (SCPN, majoritaire), consacré au métier de commissaire, il témoigne de son expérience dans le «93». Son «challenge», écrit-il, est «une obligation de résultat», «l'évolution de la délinquance» étant «observée au quotidien» dans son département.

Evoquant dans cet article les violences urbaines de 2005, nées en Seine-Saint-Denis, le DDSP ajoute qu'il s'agit d'une «préoccupation permanente qui ne doit pas être un frein pour notre action». Il devrait être remplacé par Philippe Prunier actuellement en poste aux ressources humaines de la police urbaine de proximité (PUP) à Paris et doit rejoindre l'Inspection générale de la police nationale (IGPN, «police des polices»), selon les sources policières