Prix du cartable: pour la FCPE, la consultation doit se faire «en amont»

Oriane Raffin

— 

L'allocation de rentrée scolaire (ARS), fixée pour 2006 à 268,01 euros par enfant et attribuée aux familles avec des revenus modestes ayant des enfants scolarisés de 6 à 18 ans sera versée jeudi, a annoncé mercredi le ministère délégué à la Famille.
L'allocation de rentrée scolaire (ARS), fixée pour 2006 à 268,01 euros par enfant et attribuée aux familles avec des revenus modestes ayant des enfants scolarisés de 6 à 18 ans sera versée jeudi, a annoncé mercredi le ministère délégué à la Famille. — Mychele Daniau AFP/Archives

Protège-cahiers, trousses, stylos... Au milieu d’une foule de journalistes et de quelques curieux, Luc Chatel, ministre de l’Education nationale, et Hervé Novelli, secrétaire d’Etat chargé du commerce, ont visité le rayon fournitures scolaires de l’Intermarché de Villeneuve-le-Roi, ce lundi matin.

39 produits indispensables


Objectif du déplacement: présenter «les essentiels de la rentrée», une opération qui, pour la troisième année consécutive, tente de maîtriser les coûts des fournitures scolaires. Entre deux poses devant des crayons et un rapide coup d’œil à l’épaisseur d’une couverture de cahier, Luc Châtel détaille le dispositif à la presse: une liste de 39 produits indispensables a été dressée en partenariat avec l’association de parents d’élèves, la PEEP, et Familles de France. «Les cartables comprenant les “essentiels de la rentrée” oscillent entre 25 euros pour les primaires et 40 euros pour les lycéens», explique le ministre de l’Education nationale.

2,50 euros le sac à dos pour le collège, 0,29 euro la trousse, 2,20 euros le lot de trois cahiers, 0,70 euro le cahier de musique... Les enseignes y participant - une vingtaine dans toute la France, dont la plupart des chaînes de supermarchés - apposent des étiquettes sur les produits afin que les clients puissent les repérer facilement. «80% des magasins contrôlés jouent le jeu, se félicite Hervé Novelli, et l’opération va durer sept semaines au lieu de quatre en 2008».

«Plus dans la configuration de l'école gratuite pour tous»

Côté FCPE, on met en doute ces 40 euros. Selon une enquête réalisée par l'association de parents d'élèves, en partenariat avec la Confédération sociale des familles, on arrive, en 2008, à 121€ par enfant en CP, 352€ en 6ème et 560€ en seconde générale... Christine Allain, secrétaire générale de la FCPE, jointe par 20minutes.fr, estime que «nous ne sommes plus du tout dans la configuration de l'école gratuite pour tous.» Car à cela, en lycée, suivant les régions, il faut encore rajouter le coût des livres...

Pour cette mère d'élève de collège, une seule solution: «la consultation, en amont, avec les enseignants, pour faire des listes cohérentes, réfléchies en équipe. Quand ça se fait, ça marche! Dans le lycée de mon fils, on a chaque année en mai une concertation. Depuis, on a constaté des choix différents: les enseignants favorisent les classeurs souples, moins chers que les cahiers grand format. On peut aussi avoir des classeurs communs à plusieurs matières.» Des mesures qui, en plus d'alléger les coûts, allègent les sacs à dos.

De 1 à 3% de baisse des prix

L’idée de départ de la mesure gouvernementale était de maintenir les prix par rapport à ceux de 2008. Finalement, selon les deux ministres, l’opération de cette année dépasserait toutes les espérances puisqu’en moyenne, «une baisse de 1 à 3% des prix par rapport à 2008 aurait été relevée». Sourires des deux ministres, qui achèvent rapidement la visite du rayon. 30 minutes montre en main.

Amélioration du pouvoir d’achat ne doit pas dire baisse de qualité, soutiennent les partenaires de l’opération. Reste à savoir si le sac à dos à 2,50 euros tiendra vraiment le coup après deux mois de cours... A la rédaction de 20minutes.fr, on a relevé le défi... sauf que la note est beaucoup plus salée.

Et vous? Avez-vous déjà réalisé vos courses de la rentrée scolaire? Si oui, à combien vous est revenu votre cartable?