Orange augmente de 25% certaines de ses offres bas-débit

INTERNET Le fournisseur d’accès internet annonce une hausse de 1 à 5€ sur les abonnés disposant de l’ancienne offre, dénonce 60 millions de consommateurs...

Paul Najafi

— 

Orange (France Télécom) a déposé une offre sur chacun des douze lots proposés par la Ligue de football professionnel (LFP) dans le cadre de son appel d'offres sur les droits audiovisuels de la Ligue 1 pour 2008-2012, selon une information publiée mercredi par Les Echos.
Orange (France Télécom) a déposé une offre sur chacun des douze lots proposés par la Ligue de football professionnel (LFP) dans le cadre de son appel d'offres sur les droits audiovisuels de la Ligue 1 pour 2008-2012, selon une information publiée mercredi par Les Echos. — Ben Stansall AFP/Archives

Des dizaines de milliers de clients Orange ont reçu un mail leur annonçant une hausse du prix de leur forfait ADSL. L’augmentation, comprise entre 1 et 5 euros selon l’offre dont dispose l’abonné, a lieu en raison de l’ancienneté de l’offre souscrite.

Les coûts de gestion de ces nombreuses lignes seraient devenus trop importants pour l’opérateur. Le magazine 60 millions de consommateurs dénonce le non respect de certaines règles du droit de la consommation. Il semblerait que le prix de 29 offres qualifiées d' «obsolètes» ait été revu à la hausse.

La majorité des victimes de cette hausse de prix sont des abonnés de l’offre 512kbps avec un quota de données limitées à 5Go. Le prix de leur abonnement passera ainsi de 19,90€ à 24,90€. Soit une hausse de prix de 25%.

Pas intéressés par la bataille aux mégabits

Si l’illimité et le très haut débit se sont démocratisés depuis quelques années déjà, ces utilisateurs ne sont pas intéressés pour autant par la bataille aux mégabits et aux services associés (téléphone et télévision) à laquelle se livrent les fournisseurs d’accès internet. Selon l’Institut national de la consommation, la loi n’interdit pas à un opérateur d’augmenter ses tarifs. Toutefois, certaines conditions doivent être respectées comme le préavis d’un mois et le rappel de la possibilité de résilier l’offre, qu'Orange semble rater de peu mais promet de respecter: «les augmentations seront véritablement appliquées un peu après le 1er septembre», aurait expliqué l'opérateur à 60 millions de consommateurs.

Cependant si cette hausse des prix ne convient pas aux abonnés, ils peuvent toujours résilier gratuitement leur contrat et souscrire chez un autre opérateur.