Un Français emprisonné en Turquie fait appel à Nicolas Sarkozy

TURQUIE Ce vacancier est inculpé pour «trafic d'antiquités», ce qu'il nie...

Avec agence

— 

Domanick Murugan, durant ses vacances en Turquie.
Domanick Murugan, durant ses vacances en Turquie. — AFP PHOTO / ALBUM DE FAMILLE
Un vacancier emprisonné en Turquie pour avoir voulu rapporter une pierre que les autorités considèrent comme une antiquité a interpellé vendredi Nicolas Sarkozy et le gouvernement sur sa situation, lors d'un entretien téléphonique avec des journalistes.

«Je suis totalement désespéré. Rien ne bouge, la meilleure solution pour moi serait que le gouvernement français mette la pression ou que Nicolas Sarkozy intervienne», a-t-il déclaré à plusieurs journalistes invités par sa femme à son domicile de Chocques, près de Béthune.

«Trafic d'antiquités»

Domanick Murugan, un Mauricien installé en France depuis 37 ans, est emprisonné en Turquie depuis plus de trois mois. Il a été arrêté à l'aéroport d'Antalya le 2 mai, alors qu'il s'apprêtait à repartir en France avec sa famille, après la découverte dans ses affaires d'une pierre antique, achetée dans la rue quelques jours plus tôt pour 20 euros.

Inculpé de «trafic d'antiquités», délit passible de 10 ans d'emprisonnement, il doit être jugé le 27 août. «Je n'ai pas vu mon avocat cette semaine, mais j'ai l'impression qu'il me donne de faux espoirs en me disant régulièrement que je vais bientôt être libéré», a déclaré Domanick Murugan, qui s'exprimait au téléphone d'une voix claire et forte.

«Au nom des droits de l'Homme, il faut que Nicolas Sarkozy intervienne»

«J'ai une défense en béton», a-t-il ajouté, soulignant qu'il n'était qu'un simple touriste et qu'il s'agissait de son premier séjour en Turquie. «Au nom des droits de l'Homme, il faut que Nicolas Sarkozy intervienne», a-t-il conclu. Son épouse, Martine Murugan, a déjà écrit à deux reprises au président de la République pour lui demander d'intervenir.