Gauthier, 2 ans, retrouvé vivant et en bonne santé

FAIT DIVERS Il avait disparu à Eygalières, près de Saint-Rémy-de-Provence, peu avant 20 heures lundi...

Avec agence

— 

Disparition d'un garçon de 2 ans dans les Bouches du Rhône
Disparition d'un garçon de 2 ans dans les Bouches du Rhône — DR

C'est une fin heureuse. Les gendarmes ont annoncé avoir retrouvé le petit garçon vivant et en bonne santé ce mardi matin. Les recherches s'étaient poursuivies dans la matinée pour le retrouver. Il avait disparu depuis la veille à Eygalières, petit village niché au coeur des Alpilles dans les Bouches-du-Rhône.

Quelques égratignures

«Je viens d'avoir des nouvelles de l'enfant: il a été retrouvé en bonne santé par une patrouille», a déclaré à la presse le capitaine de gendarmerie Jean-Marie Domingo. «Il n'était pas très loin, il cherchait son chemin dans la nature», a-t-il ajouté, précisant que l'enfant avait «quelques égratignures» et qu'il allait être conduit à la gendarmerie d'Orgon.

«Les recherches ont été rendues difficiles à cause de la nuit et de la végétation», avait indiqué le capitaine de gendarmerie Christophe Torrisi. «L'hypothèse de l'égarement est maintenue», avait-il ajouté, présisant qu'il n'y avait pas de suspicion d'enlèvement.

Cheveux bonds, t-shirt orange et sandalettes

Un important dispositif de recherche avait été mis en place lundi soir, mais le plan «alerte enlèvement» n'avait pas été déclenché. Contacté par 20minutes.fr, la gendarmerie de Marseille parlait de disparition «inquiétante». Du fait des nombreux arbres, buissons et pièges naturels, la thèse de l'égarement était privilégiée.

L'enfant de 2 ans, cheveux blonds bouclés, était vêtu d'un t-shirt orange et d'un short violet et chaussé de sandalettes au moment de sa disparition. En vacances à Eygalières, dans les Bouches-du-Rhônes, il avait disparu peu avant 20 heures, avait indiqué le parquet de Tarascon. Il venait d'arriver avec ses parents et ses cinq frères et soeurs dans la maison de ses grands-parents, située à l'écart du village, avait précisé son grand-père.

Un avion sur les lieux


Une trentaine de pompiers, dont quatre équipes cynotechniques (aidées par des chiens, ndr) et une vingtaine de gendarmes étaient mobilisés depuis 22 heures pour retrouver le garçon disparu dans une zone montagneuse. Les pompiers avaient engagé un avion de reconnaissance équipé de caméras infrarouges, qui avait survolé le village à 1.200 m d'altitude. Un hélicoptère était arrivé vers 6 heures ce mardi matin pour renforcer les recherches.