Les thèses les plus folles circulent sur l'origine du malaise de Nicolas Sarkozy

REPORTAGE Devant le Val-de-Grâce, où se pressent les curieux, après l'annonce de l'hospitalisation du président de la République...

Oriane Raffin au Val-de-Grâce avec Clémence Lemaistre

— 

La foule des journalistes attend devant l'hôpital du Val-de-Grâce, où Nicolas Sarkozy est hospitalisé, le 26 juillet 2009.
La foule des journalistes attend devant l'hôpital du Val-de-Grâce, où Nicolas Sarkozy est hospitalisé, le 26 juillet 2009. — Oriane Raffin/ 20Minutes

Moins de deux heures après l’annonce de l’hospitalisation de Nicolas Sarkozy à l’hôpital militaire du Val-de-Grâce, les curieux se pressent devant l’établissement, déjà entouré de policiers et de journalistes.

Alors que les forces de l’ordre bouclent le quartier, que les caméramens et les photographes pestent de ne pas pouvoir faire d’images, les badauds, eux, y vont de leur thèse sur la santé du Président. Certains faisant tout de même part de leur inquiétude.

«Dominique de Villepin et Carla Bruni mis en cause»

«Il paraît qu’il a eu un malaise vagal. C’est à cause de Dominique de Villepin qui veut se présenter à la présidentielle de 2012 et qui critique sa politique», estime ainsi un habitant du quartier qui s’apprêtait à aller regarder le tour de France mais qui s’est arrêté devant l’attroupement.

Un autre est venu voir ce qui se passait après avoir entendu u hélicoptère se poser au Val-de-Grâce à 15h20. Et pour lui, ce n’est pas le stress de la vie politique qui aurait épuisé le Président, mais les charmes de son épouse Carla Bruni. On lui laissera la responsabilité de cette thèse.

Quant aux policiers, ils râlent et se plaigent d'avoir faim. Déployés le long du passage du Tour de France, ils goutent peu le fait d'avoir été envoyé devant le val-de-Grâce pour y assurer la sécurité de l'hôpital des présidents.