Douze pompiers blessés dans les incendies en Corse

CORSE Les pompiers redoutent de nouveau départs de feu intentionnels..

Avec agence

— 

Les pompiers tentent d'éteindre le feu qui menace Aullène au sud de la Corse, le 25 juillet 2009.
Les pompiers tentent d'éteindre le feu qui menace Aullène au sud de la Corse, le 25 juillet 2009. — STEPHAN AGOSTINI / AFP

Douze sapeurs-pompiers ont été légèrement blessés dimanche en combattant le feu qui sévit autour d'Aullène, au nord-est de Sartène (Corse-du-sud), depuis jeudi. a indiqué tôt lundi à l'AFP le commandant Bruno Maestracci. «Ils ont reçu des cendres dans les yeux, tous sont sortis de l'hôpital; parmi eux figurent un pompier du Var et deux des Alpes-maritimes», a expliqué le commandant Bruno Maestracci.

Dimanche, les pompiers espèraient en finir dimanche avec l'incendie qui a déjà ravagé 3.500 hectares de forêt, à Aullène, au nord-est de Sartène (Corse-du-sud). Mais ils redoutent de nouveaux départs de feu intentionnels.

>> En photos, le sud de l'Europe brûle

«A Aullène, avec la baisse conjuguée des températures et du vent, nous espérons finaliser le "chantier" dimanche. On a déjà gagné à 95% mais nous avons eu 10 départs de feu samedi, ça commence à bien faire!», a indiqué le commandant Bruno Maestracci tôt dimanche.

«Quatre de ces départs de feu se sont produits dans le même secteur, sur la route de Sartène, dans un laps de temps très court; difficile dans ces conditions de croire à des accidents», a souligné l'officier.

«Un vrai miracle»

Samedi, le feu qui a réduit en cendres une partie de l'une des plus belles forêts de Corse, a traversé Aullène sans faire ni dégâts, ni victimes, grâce au savoir-faire des pompiers. «Un vrai miracle», a estimé le commandant.

Au total, entre 5.500 et 6.000 hectares de végétation ont été détruits dans les trois grands incendies qui ont débuté jeudi en Corse-du-Sud, selon un bilan dressé samedi par les pompiers.

Le feu de la plaine de Peri, aux portes d'Ajaccio, est fixé depuis la nuit de vendredi à samedi. «Ca ne devrait plus être qu'un mauvais souvenir dimanche», a précisé le commandant Maestracci.

«Noyer les souches»

Le feu de la vallée de l'Ortolo, entre Sartène et Bonifacio, qui a lui aussi démarré jeudi, a été fixé dans les heures suivantes. «Il reste encore à ouvrir une piste pour permettre aux hommes d'aller noyer les souches qui se consument», a précisé le commandant.

Samedi, un vent d'ouest soufflant à 80-90 km/h et le relief montagneux de la région ont compliqué la tâche des soldats du feu. Les rotations des avions bombardiers d’eau ont été ralenties en raison de vagues importantes dans le golfe de Propriano qui ont rendu difficiles les écopages, selon les pompiers.

Selon les gendarmes, le feu d'Aullène pourrait être dû à des travaux effectués sur une ligne électrique et celui de l'Ortolo pourrait résulter d'un brûlage d'herbes devenu incontrôlable. En revanche, l'incendie de Peri apparaît clairement «criminel».

>> Envoyez-nous vos photos et vidéos par MMS au 33320 ou simplement en utilisant notre nouvel outil de partage de vos images, en cliquant ici