New Fabris: les syndicats déçus par les propositions d'Estrosi

SOCIAL Une nouvelle réunion aura lieu jeudi à la sous-préfecture de Châtellerault...

Oriane Raffin

— 

Maintenus à l’écart du ministère de l’Industrie par une dizaine de membres des forces de l’ordre, sept représentants syndicaux de l’usine New Fabris accompagnés par leurs élus locaux ont finalement pu rencontrer le ministre de l'Industrie Christian Estrosi et Jean-Pierre Raffarin, sénateur de la Vienne, ce mercredi en début d'après-midi.

 
Les salariés de l’usine de Châtellerault, dans la Vienne, en liquidation judiciaire, réclament depuis un mois une prime de 30.000 euros chacun. Après avoir menacé de faire exploser l’usine et manifesté devant le siège de Renault, les salariés ont accepté de retirer les bonbonnes de gaz de leur usine pour pouvoir rencontrer le ministre.



 
A l’issue d’une entrevue d’une heure et demie, Guy Eyermann, représentant de la CGT est le premier à sortir des négociations. Il explique que lui «ne partage pas les petits fours avec ces gens», contrairement aux autres syndicats... Il est furieux des propositions avancées par Christian Estrosi et réclame «du concret», n'excluant pas la possibilité de remettre les bombonnes de gaz dans l'usine «si les salariés le veulent».

De son côté, le ministre tient une conférence de presse, et annonce une prime d’un total de 28.500 euros en moyenne par salarié. Les syndicats contestent ce chiffre, et parlent d’une prime de 11.000 euros, versée par PSA et Renault, les deux principaux clients du sous-traitant. Le reste de la somme potentiellement perçue par les salariés dépend du contrat de transition professionnel (CTP), un dispositif de reclassement. Or les représentants syndicaux, qui réclament une prime extra-légale de 30.000 euros, refusent de compter le CTP dans cette prime.

Jeudi, les salariés se réuniront en assemblée générale afin de décider des suites à mettre en œuvre – notamment la réinstallation ou non des bonbonnes de gaz. Une entrevue entre les syndicats et des représentants de l'Etat aura lieu en milieu d’après-midi, à la sous-préfecture de Châtellerault.