Effondrement de la scène du concert de Madonna: un technicien témoigne...

STADE VELODROME «Ce n'est pas normal de mettre une grue au lieu d'un moteur»...

Avec agence

— 

Le 16 juillet 2009, une partie du toit de la scène de Madonna s'est effondrée au stade Vélodrome de Marseille.
Le 16 juillet 2009, une partie du toit de la scène de Madonna s'est effondrée au stade Vélodrome de Marseille. — MARINS POMPIERS DE MARSEILLE/ REUTERS

Trois jours après l’effondrement d’une partie de la scène du concert de Madonna à Marseille, un technicien présent au moment de l’accident témoigne.

«Normalement, pour ce type de scène, le toit est élevé grâce à des chaînes placés le long de quatre tours. Ces chaînes fonctionnent grâce à des moteurs. Jeudi, il n'y avait que trois moteurs. Une grue a remplacé le moteur manquant», a expliqué ce technicien qui souhaite conserver l'anonymat.

«Je ne peux pas dire si c'est cela qui a causé un déséquilibre de la structure mais je sais qu'il faut que le poids soit également réparti entre les quatre coins du toit pour l'élever sans risque. Ce n'est pas normal de mettre une grue au lieu d'un moteur. Je ne sais pas qui a pris la décision», a-t-il ajouté.

Enquête pour homicides et blessures involontaires

Une source judiciaire a indiqué qu'un dysfonctionnement lié à l'élévation du toit faisait partie des hypothèses sérieuses. Le parquet de Marseille a ouvert une enquête juste après le drame pour homicides et blessures involontaires liés à un accident du travail. Toutes les personnes présentes sur les lieux sont actuellement entendues par les enquêteurs.

Deux techniciens, un Français et un Britannique ont été tués dans l'accident. Un troisième homme a été grièvement blessé et son pronostic vital est toujours réservé. Il est en réanimation dans un hôpital marseillais.

La chanteuse américaine est attendue à Marseille dimanche après-midi pour «manifester sa solidarité» aux victimes.

Le concert de Madonna qui devait avoir lieu dimanche à Marseille a été annulé et la pop star américaine s'est dite «anéantie» par cet accident mortel.