Grippe A/H1N1: le dispositif monte d'un cran

SANTE Le gouvernement a annoncé la commande de 94 millions de doses de vaccins et la mobilisation des médecins libéraux...

avec agence

— 

Réfutant l'idée que les virus puissent être "endormis" par le froid, le Directeur général de la Santé Didier Houssin a notamment souligné qu'il était encore temps de se faire vacciner contre la grippe. Un geste "très important" pour les personnes âgées et les personnels de santé.
Réfutant l'idée que les virus puissent être "endormis" par le froid, le Directeur général de la Santé Didier Houssin a notamment souligné qu'il était encore temps de se faire vacciner contre la grippe. Un geste "très important" pour les personnes âgées et les personnels de santé. — Alix Guigon AFP

Ce mercredi, la Cellule Interministérielle de Crise s’est réunie afin de faire le point sur le dispositif de lutte contre la grippe A/H1N1. Bilan des courses: le gouvernement a monté d'un cran supplémentaire son dispositif de lutte, annonçant la commande ferme de 94 millions de doses de vaccins et la mobilisation des médecins libéraux à partir du 23 juillet.

>>Retrouvez notre dossier sur la grippe ici

«La situation est très encadrée parce que nous sommes totalement mobilisés», a déclaré le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux. Il a souligné la volonté du gouvernement d'anticiper la rentrée.

Une quarantaine de malades en France


La France a dépassé le cap des 600 cas identifiés de la nouvelle grippe A/H1N1 depuis le début de l'épidémie, selon l'Institut de veille sanitaire. «Actuellement, il y a une quarantaine de personnes malades en France», a précisé la ministre de la Santé Roselyne Bachelot.

Commande de vaccins


Elle a également annoncé que la France avait négocié la commande ferme de 94 millions de doses de vaccins contre la nouvelle grippe auprès de trois laboratoires : Sanofi-Pasteur, GlaxoSmithKline et Novartis.

Ces contrats, qui représentent 1 milliard d'euros, comportent une pré-réservation pour 36 autres millions de doses, a précisé la ministre, ajoutant que les contacts se poursuivaient avec la société Baxter.

Mobilisation des médecins libéraux

Par ailleurs, à compter du 23 juillet, le dispositif de prise en charge de la nouvelle grippe va mobiliser les médecins libéraux. «La CIC a décidé de confirmer la prise en charge des malades par le secteur ambulatoire c'est-à-dire par la médecine libérale. C'est une des mesures qui étaient prévues dans le plan de lutte contre la pandémie grippale», a indiqué Brice Hortefeux.

«Toujours à partir du 23 juillet, les pharmacies délivreront sur prescriptions médicales des masques anti-projections gratuitement», a précisé Roselyne Bachelot.