Deux morts dans une explosion chez Total Petrochimicals en Moselle

CARLING Six personnes ont été blessées, selon la la sous-préfète de Forbach, «il n'y a pas de danger pour les populations vivant autour du site»....

20minutes.fr (avec agence)

— 

Une explosion sur la plateforme pétrochimique Total de Carling (Moselle) a fait 2 morts et 6 blessés ce mercredi, a indiqué la préfecture de Lorraine à Metz. «Les six blessés ont été évacués vers un centre hospitalier», a précisé Total dans un communiqué.

Le ministre de l'Industrie, Christian Estrosi, se trouvait sur le site de Nortel, à Châteaufort (Yvelines), quand l'information est tombée. Il est arrivé sur place en début de soirée. Chantal Jouanno, secrétaire d'Etat à l'Ecologie, est également arrivée sur le site.

«J'ai entendu un gros boom»

L'explosion s'est produite à 15h15 dans le vapocraqueur numéro 2 de l'installation. Le vapocraqueur n°2 traite quelque 250.000 tonnes d'éthylène par an. Opéré par Total Petrochimicals France, il fournit notamment la filière PVC du groupe chimique Arkema. «L'accident s'est produit au cours d'opérations de redémarrage du vapocraqueur à la suite d'un arrêt lié aux récentes intempéries. Au cours de ces opérations, une unité de production de vapeur a explosé pour une raison encore inconnue», a indiqué Total.

«J'ai entendu un gros boom, alors que ma boutique est à près d'un kilomètre de l'usine, confie une boulangère de Carling, jointe par téléphone. Ensuite, on a entendu les sirènes.»

La construction et le fonctionnement des installations du site de Carling-Saint Avold font l’objet de réglementation très stricte relevant de la directive européenne dite «Seveso 2». Elle renforce la notion de prévention des accidents majeurs en imposant notamment à l’exploitant la mise en oeuvre d’un système de gestion et d’une organisation (ou système de gestion de la sécurité) proportionnés aux risques inhérents aux installations.

Le site dispose en effet d’une équipe de 52 pompiers professionnels assistés de pompiers auxiliaires d’exploitation ainsi que d’une douzaine de véhicules d’intervention spécialisés.

L'explosion s'est produite lors du redémarrage du vapocraqueur

L'explosion, qui n'a entraîné aucun départ de feu, s'est produite dans un surchauffeur lors du redémarrage du vapocraqueur qui avait été arrêté à la suite d'orages, a indiqué un ouvrier de TPF, Bernard Harter, délégué CFDT.

Selon la sous-préfète de Forbach, Sylvie Houspic, «il n'y a pas de danger pour les populations vivant autour du site». «C'était de l'eau qui était présente dans le surchauffeur, il n'y a donc pas eu d'émanations toxiques», a-t-elle expliqué. Elle a également précisé que le pronostic vital des six blessés n'était pas engagé, rappelant que les autorités du Land allemand voisin de Sarre ont été informées «en temps et lieu».

Une vingtaine de véhicules de sapeurs-pompiers de Freyming-Merlebach et de Saint-Avold étaient sur place où une cinquantaine d'hommes ont été déployés, ont indiqué les services de secours. Une cellule d'information et de soutien aux familles des victimes ainsi qu'à leurs collègues de travail est en cours de mise en place.

Vous êtes sur place? Envoyez-nous vos photos et vidéos par MMS au 33320 ou simplement en utilisant notre nouvel outil de partage de vos images, en cliquant ici