«Gang des barbares»: long délibéré pour procès-fleuve

JUSTICE Les magistrats et jurés se sont retirés mercredi dans un endroit inconnu pour délibérer pendant au moins 48 heures...

Bastien Bonnefous

— 

Le lieu est tenu secret, mais pas le déroulé. Les magistrats et jurés du procès du «gang des barbares» se sont retirés mercredi dans un endroit inconnu pour délibérer pendant au moins 48 heures. Un cas rare dans la pratique judiciaire. Le verdict de ce procès-fleuve - 27 accusés et dix semaines de débats à huis clos - est attendu au plus tôt ce vendredi en fin de journée, mais il pourrait aussi être rendu demain samedi.

>> Pour faire le point sur l'affaire, cliquez ici ou

Il ne devrait pas vraiment être une surprise concernant Youssouf Fofana, «cerveau autoproclamé» de ce groupe qui a enlevé, séquestré et torturé le jeune Juif Ilan Halimi à Bagneux (92) pendant trois semaines. Il avait été retrouvé mort, poignardé et brûlé, le 13 février 2006, au bord d'une voie ferrée dans l'Essonne. La prison à vie a été requise contre Fofana, qui a multiplié provocations et insultes contre la cour et ses propres défenseurs durant le procès.

En revanche, l'avocat général a réclamé un large éventail de peines contre les 26 coaccusés, allant de la prison avec sursis jusqu'à vingt ans de réclusion, sans compter deux acquittements. Un réquisitoire qui avait profondément choqué les parties civiles. Les huit accusés qui comparaissaient libres ont été placés le temps du délibéré, dans l'ancien appartement de fonction du gardien du Palais de Justice de Paris. Ce procédé avait déjà été utilisé en décembre 2008 dans le procès de l'évasion à l'explosif d'Antonio Ferrara. Trois jours de délibération avaient été nécessaires dans ce dossier. Un des plus longs délibérés dans les annales judiciaires françaises remonte à juillet 2005 : neuf jours pour statuer sur le sort de 65 accusés dans une affaire de pédophilie à Angers.