La taxe carbone en piste

— 

La balle est dans le camp du gouvernement sur la taxe carbone, l'impôt sur les consommations d'énergie des ménages et des entreprises. Alors que le débat fait rage sur les tarifs d'EDF, l'ancien Premier ministre Michel Rocard a affirmé hier qu'un « accord » s'était dégagé, à l'issue de la table ronde qui a eu lieu à Paris. Le gouvernement a confié une mission de réflexion au socialiste, qui doit remettre un rapport dans quelques jours. La taxe avait été évoquée lors du Grenelle de l'environnement, à l'automne 2007, avant d'être enterrée. Fin juin, au lendemain du fort score des Verts aux européennes, le Président l'avait remise sur le tapis.

« Il y a un consensus, mais il y a des conditions d'acceptabilité et d'efficacité qui ne sont pas simples à remplir », a déclaré Michel Rocard. Il n'a toutefois pas donné de détails, alors que cette taxe suscite de nombreuses interrogations, notamment sur l'utilisation des 8 milliards d'euros qu'elle rapporterait par an. W

Angeline Benoit