Un avis sur les contenus exclusifs

— 

Un avis simplement consultatif, mais d'une grande valeur symbolique. L'Autorité de la concurrence doit rendre aujourd'hui son avis sur les contenus exclusifs distribués par les fournisseurs d'accès à Internet. Un sujet qui concerne sans le nommer Orange (France Télécom) et ses chaînes de télévision consacrées au cinéma et au sport.

Ce n'est pas la première fois que cet opérateur est dans le collimateur. Après une plainte de Free et SFR, le tribunal de commerce de Paris avait ordonné en février de ne plus lier l'abonnement à Orange Sport à la souscription d'un forfait triple play (télévision, Internet, téléphone). Mais Orange a obtenu gain de cause en appel, le 14 mai.

En décembre, les députés avaient adopté, lors de la réforme de l'audiovisuel, un amendement interdisant aux fournisseurs d'accès à Internet de réserver à leurs abonnés la vente d'un abonnement télévisuel. Il a été rejeté par le Sénat. W