Pas de concours en 2009 pour intégrer la police nationale

RECRUTEMENT Le ministère de l'Intérieur l'annonce sur son site Internet. C'est une première…

Avec agence

— 

Un homme a été interpellé et placé en garde à vue jeudi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) après le tabassage en règle le 12 mars dans cette ville d'un autre homme qui ressemblait au portrait robot d'un pédophile en cavale, a-t-on appris de source proche de l'enquête.
Un homme a été interpellé et placé en garde à vue jeudi à Montreuil (Seine-Saint-Denis) après le tabassage en règle le 12 mars dans cette ville d'un autre homme qui ressemblait au portrait robot d'un pédophile en cavale, a-t-on appris de source proche de l'enquête. — Pierre Andrieu AFP/Archives

«Aucun recrutement de gardiens de la paix n'est actuellement programmé». C'est la manière du ministère de l'Intérieur d'informer les aspirants que la police nationale ne recrutera pas cette année.

Le concours de gardiens de la paix prévu en 2009 est donc «reporté», alors que plus de 2.000 jeunes gens reçus en 2008 restent en attente de place dans les écoles et que les concours d'officiers et de commissaires seront restreints dès 2010.

Encore 2.400 jeunes à caser

L'allongement de l'âge du départ à la retraite à 65 ans dès 2010 a eu pour effet de limiter le nombre de départs qu'il était prévu de ne remplacer qu'à 50%, tandis que 5.000 postes de policiers devront être supprimés dans le cadre de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP).

Ces deux éléments ont eu pour effet de dégager «un surplus» de fonctionnaires potentiels, et le concours de gardiens de la paix a dû être «reporté», explique-t-on place Beauvau. Ce sont au total 2.400 jeunes gens qui attendent d'intégrer une école de gardiens de la paix. Si les concours d'officiers et de commissaires prévus en 2009 sont maintenus, en revanche, dès 2010, le nombre de places à pourvoir sera sensiblement réduit.