Les premiers bénéficiaires vont toucher le RSA

SOCIAL Les allocations du dispositif de remplacement du RMI et de l'Allocation parent isolé sont versées depuis ce lundi...

J.M. avec agence

— 

Le nombre d'allocataires du RMI (revenu minimum d'insertion) a diminué de -4% entre septembre 2007 et septembre 2008, pour s'établir à cette date à 1,13 million de foyers, selon une étude de la Drees (statistiques des ministères du Travail, de la Santé et du Budget) publiée jeudi.
Le nombre d'allocataires du RMI (revenu minimum d'insertion) a diminué de -4% entre septembre 2007 et septembre 2008, pour s'établir à cette date à 1,13 million de foyers, selon une étude de la Drees (statistiques des ministères du Travail, de la Santé et du Budget) publiée jeudi. — Gerard Cerles AFP

Premiers versements ce lundi pour le revenu de solidarité active (RSA). Quelque 1,3 million de foyers sont concernés, environ un mois après l'entrée en vigueur du dispositif qui remplace le RMI et l'Allocation parent isolé (API), et qui s'adresse également aux «travailleurs modestes». Les premiers à toucher leur allocation sont ceux qui se sont inscrits avant le 15 juin, ceux inscrits avant le 30 recevront un versement en août. Les autres ont perdu leur droit pour le mois de juin.

>>> RSA, le mode d'emploi, c'est par là.

Sur les 1,3 million de «RSAistes», comme les appelle le Haut commissariat aux Solidarités actives, Martin Hirsch, 1,1 million sont d'anciens titulaires du RMI et de l'Allocation parent isolé (API) et environ 185.000 sont des «travailleurs modestes». Les anciens Rmistes percevront un montant identique au RMI (454 euros pour un célibataire). Pour les actifs, le montant variera selon les ressources, la situation familiale et l'âge des enfants.

Lutter contre la pauvreté

A titre d'exemple, une personne seule avec un salaire de 1.000 euros, sans allocation logement, touchera un RSA de 74,63 euros. Selon le cabinet de M. Hirsch, 3,1 millions de foyers devraient à terme percevoir le RSA, qui permettra à 700.000 personnes de passer au-dessus du seuil de pauvreté (880 euros). Aujourd'hui, environ 7,9 millions de personnes sont au-dessous de ce seuil.

La lutte contre la pauvreté est le principal objectif du RSA, conçu pour encourager le retour à l'emploi en garantissant aux titulaires de minima sociaux qu'ils ne perdront pas un euro s'ils retravaillent. Il suscite néanmoins, depuis son entrée en vigueur, des inquiétudes sur un essor de la précarité, avec temps partiel et bas salaires.