L'État paye un peu trop bien ses loyers

— 

Un locataire en or. Le rapport d'une sénatrice PS, rendu public hier, affirme que l'Etat « se présente comme un locataire relativement dispendieux, qui supporte des loyers parfois objectivement déraisonnables ». Au top des locataires « peu économes de leurs deniers » sont recensés trois services rattachés à Matignon : la Mission de lutte contre la drogue et la toxicomanie, le Conseil national consultatif d'éthique et le Haut Conseil à l'intégration, locataires dans la même rue huppée du 9e arrondissement de Paris, avec un loyer de plus de 2 millions d'euros par an à eux trois. Le ministère de la Justice, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l'égalité et le CSA sont également épinglés : leurs locaux, remarquablement situés en plein coeur de la capitale, coûtent une fortune aux contribuables.

La sénatrice, qui a notamment effectué « treize contrôles sur pièces et sur place », a cependant constaté « des efforts pour réduire ces coûts », mais « tout récents ». W