Pas de répit pour la grippe A

— 

Branle-bas de combat. Roselyne Bachelot, ministre de la Santé, a réuni hier les représentants des professionnels de la médecine libérale afin de mettre en place un dispositif de prise en charge de la grippe A cet été. « Le virus est très contaminant » mais « peu virulent », a-t-elle souligné. Les médecins généralistes seront mobilisés dès « la deuxième quinzaine de juillet » en plus des hôpitaux, si le scénario d'augmentation du nombre de cas, notamment bénins, se confirme. Les centres de vacances devront établir des listes de personnel qualifié susceptible de remplacer les animateurs malades. W