Frédéric Mitterrand se déleste du fardeau Hadopi II

— 

Le nouveau ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand, récupère les dossiers explosifs de sa prédécesseur, Christine Albanel. Mais le fiasco du projet de loi contre le téléchargement illégal pourrait épargner le nouveau locataire de la Rue de Valois. Hadopi II, qui prévoit un nouveau dispositif de sanctions - façonné après la censure de la « riposte graduée » par le Conseil constitutionnel, le 10 juin dernier -, devrait être pris en charge par Michèle Alliot-Marie, désormais à la Justice. Question d'efficacité pour un dossier sensible, alors que les internautes raillent déjà le peu d'intérêt pour Internet du spécialiste des princesses déchues. Autres missions à gérer, la refonte de France Télévisions, l'apaisement du service public - où les nominations présidentielles font grincer des dents - et la feuille de route du Conseil pour la création artistique, créé en février dernier par Nicolas Sarkozy. Mais le « neveu de » n'aura pas besoin de sortir de son ministère pour tomber sur les dossiers chauds : une manifestation y est prévue aujourd'hui, pour lui rappeler qu'avec 250 emplois supprimés, la Culture paie un lourd tribut à la réforme de l'Etat. W