Le Parti socialiste veut soumettre Fillon V à la question

— 

Le Parti socialiste en voudrait bien, la majorité fait la sourde oreille. Dans la perspective d'un remaniement « plus large » que prévu, Jean-Marc Ayrault avait demandé lundi, à Versailles, une déclaration de politique générale du chef du gouvernement suivie d'un débat et d'un vote de confiance. La prophétie s'est réalisée mardi soir et le patron des députés PS a réitéré sa demande d'un vote de confiance. Mais la manoeuvre n'aurait pas beaucoup de sens pour la nouvelle équipe, qui n'a pas encore annoncé ni ligne politique novatrice, ni réformes d'ampleur. François Fillon, le grand absent du remaniement de son propre gouvernement, n'a pas pris la peine de se prononcer sur le sujet. W