La secrétaire d'état se jette à l'eau

— 

Son baptême du feu n'aura pas traîné. Marie-Luce Penchard, nommée mardi soir au poste de secrétaire d'Etat à l'Outre-mer, est partie aux Antilles hier, le lendemain de sa nomination, avec le président de la République. Exit Yves Jégo, prévenu à la dernière minute de son remplacement : la crise antillaise lui aura coûté son poste. La passation de pouvoir entre les deux a été froide et rapide, hier matin. Jégo, sans cravate, a quitté le ministère main dans la main avec son épouse, avant de partir au volant d'une voiture.

Marie-Luce Penchard a beau être inconnue du grand public, elle maîtrise parfaitement la problématique ultra-marine. Guadeloupéenne, fille d'une sénatrice de la Guadeloupe, jusque-là secrétaire nationale de l'UMP chargée de l'outre-mer, elle devient la première originaire d'outre-mer à écoper de ce domaine au gouvernement. Les premiers dossiers qu'elle aura à traiter seront le prix des carburants et l'évolution institutionnelle, notamment en Martinique. W

L. de C.