Recherches sur le crash, semaine 3

— 

Concernant la quête des victimes, il pourrait s'agir de la dernière semaine, alors que cinquante corps ont été repêchés. Les autorités pourraient désormais se concentrer sur la découverte des boîtes noires. Aucune cause officielle n'a été avancée, même si les sondes de vitesse défectueuses de l'avion ont été montrées du doigt. Alors que s'ouvre le Salon aéronautique du Bourget, EADS a appelé ce week-end à la « prudence », évoquant « une convergence de différentes causes ». Les premiers éléments indiquent que la chute de l'avion a été soudaine et qu'il n'a pas explosé en vol.


Tous nos articles sur le crash du vol AF447

En attendant, le frère d'une victime française a annoncé, hier, la création d'une Association pour la vérité et pour la défense des droits des victimes du vol AF447, dénonçant le « manque de soutien » d'Air France.