Les États généraux génèrent enfin l'engouement

— 

La première réunion publique des Etats généraux de l'outre-mer

dans l'Hexagone, organisée mardi soir à Paris, a été prise d'assaut, après plusieurs semaines de consultations ayant du mal à faire le plein. Sous l'égide du délégué interministériel pour l'Egalité des chances et des Français d'outre-mer, Patrick Karam, la séance visait à présenter les orientations de chaque groupe de travail, quatre mois après les violents événements qui ont secoué les Antilles françaises. Et à accueillir le maximum de réflexions et de critiques. Comptant plus d'un million d'Ultramarins, la métropole s'est vue réserver quatre thèmes, en plus des huit autres - sur le pouvoir d'achat, les productions locales ou la gouvernance - au menu de ces états généraux. Hier, le thème « La culture, la mémoire et l'identité » a suscité le plus de réactions chez les 800 personnes présentes, avec l'absence de l'enseignement du créole. Les autres thématiques englobent l'égalité des chances, le sport et les problèmes liés à l'éloignement. Elles seront aussi débattues en région (à Toulouse, Nantes, Rouen ou en Ile-de-France) à la fin juin et au début du mois de juillet. W

M. N.