l'injure antisémite de Dieudonné

Bastien Bonnefous (avec AFP)

— 

Dieudonné M'Bala M'Bala, le 13 mai.
Dieudonné M'Bala M'Bala, le 13 mai. — CHESNOT / SIPA

La menace planait depuis plusieurs jours. Le parquet de Paris a ouvert hier

une enquête préliminaire à l'encontre de Dieudonné pour « injure antisémite » dans une vidéo diffusée fin mai sur YouTube, où il dénonce « le puissant lobby de youpins sionistes ». Dieudonné y commente une décision du parquet de Genève, classant la plainte qu'il avait déposée contre un producteur de la radio suisse romande, Pascal Bernheim, qui l'avait qualifié de « nègre » lors d'un débat télévisé.

« Le puissant lobby de youpins sionistes qu'il [Pascal Bernheim] représente est voleur, raciste et menteur », affirme Dieudonné, ajoutant à propos du producteur : « Je l'emmerde profondément lui et toute sa clique d'enculés, ceci dans un contexte parfaitement humoristique, vous l'aurez compris. » Dieudonné est la tête de liste du Parti antisioniste en Ile-de-France pour les élections européennes, un mouvement qui a déjà provoqué plusieurs polémiques. Il doit par ailleurs comparaître en septembre devant la justice pour injure raciale après avoir remis sur la scène du Zénith le 26 décembre « le prix de l'infréquentabilité » à l'historien révisionniste Robert Faurisson. L'injure antisémite est, elle, passible de six mois d'emprisonnement et 22 500 euros d'amende. W