Social

— 

S. ORTOLA / 20 MINUTES

Sur l'ensemble du spectre politique, de la gauche à l'UMP,

l'Europe sociale est devenue le thème à la mode. Mais tous ne mettent pas la même chose derrière ce terme. Pour le MoDem, l'Europe sociale passe par une « harmonisation » des niveaux de protection sociale et une augmentation des moyens de financement via les fonds sociaux européens, tandis que l'UMP veut harmoniser, elle, les normes sociales européennes tout en promettant la sauvegarde des modèles sociaux français. A gauche, le PS, le Front de gauche et Europe Ecologie veulent imposer un « bouclier social ». Pour Jean-Luc Mélenchon, si l'Europe est parvenue par le passé à s'entendre sur « des critères de convergences économiques », elle doit répéter l'exploit demain sur des critères sociaux. Le PS propose un salaire minimum dans chaque pays, les Verts un « revenu minimum d'existence ». Trop mou pour le NPA, qui veut une augmentation de tous les salaires de 300 euros net et une interdiction totale des licenciements. Le FN, lui, reprend son argument de « la préférence nationale et communautaire ». W