Deux miraculés français racontent

AIRBUS Le couple aurait dû voyager à bord de l'avion qui a disparu...

— 

«C'est miraculeux, on aurait dû être dans l'avion». Claude Jaffiol et son épouseauraient dû être dans l'Airbus d'Air France qui a disparu dans la nuit, mais l'avion était plein.

Lundi matin, à l'aéroport international de Rio, ils paraissaient encore ne pas revenir de ce coup du destin. «Nous étions à Brasilia et avons décidé d'écourter notre séjour et de rentrer à Montpellier», raconte Jaffiol. Leur amie, consul des Pays-Bas dans la capitale brésilienne, «a fait des pieds et des mains pour nous mettre dans l'avion sans y parvenir, il était plein». Le professeur Jaffiol, endocrinologue, membre de l'Académie de médecine et spécialiste de l'obésité, faisait du tourisme à Brasilia, après avoir participé à un congrès à Rio.

«Nous avons eu une chance inouïe et avec le recul nous avons eu peur et nous avons une pensée pour tous ceux qui étaient dans l'avion", a dit son épouse Amina qui a avoué qu'elle allait désormais prendre l'avion avec "appréhension». «La Providence nous a protégés», a estimé pour sa part le Pr Jaffiol, interrogé par France 2. Il a indiqué qu'ils allaient prendre un vol qui arrive à Paris mardi matin, et que lui-même n'était «pas du tout du tout anxieux».