Cinq cents emplois menacés dans les Yvelines

SOCIAL Le sort du site français d'un équipementier en télécommunications canadien doit être fixé ce lundi...

J.M.

— 

Le président du groupe Nortel, Mike Zafirovski, pendant une conférence de presse à Ottawa, le 2 mai 2007.
Le président du groupe Nortel, Mike Zafirovski, pendant une conférence de presse à Ottawa, le 2 mai 2007. — Chris Wattie / REUTERS

Quelque cinq cents emplois sont menacés à Châteaufort, dans les Yvelines. Selon «Le Figaro», la liquidation de l'équipementier en télécommunications canadien Nortel devrait être demandée ce lundi, entraînant la suppression de ces postes dans sa filiale française de recherche et de développement.

L'équipementier a annoncé 3.200 suppressions de postes le 25 février dernier. Toutes les procédures concernant les filiales européennes du groupe ont été regroupées à Londres. La CFTC annonce donc que des administrateurs britanniques sont chargé de présenter le dossier de mise en liquidation du site français devant le tribunal de commerce de Versailles.