Crise du lait: déblocage temporaires de plusieurs sites

AGRICULTURE Les producteurs de lait veulent donner du temps aux médiateurs pour sortir de la crise.

Avec agence

— 

Manifestation de producteurs de lait à Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, le 19 mai 2009.
Manifestation de producteurs de lait à Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, le 19 mai 2009. — REUTERS/Pascal Rossignol

Les producteurs de lait, en colère contre l'effondrement des prix, ont relâché un peu la pression depuis mercredi soir. Ils ont débloqué dans l'ouest des sites qui étaient paralysés depuis plusieurs jours, dans l'attente d'une nouvelle journée d'action prévue lundi.

«Nous sommes contraints d'appeler les producteurs au calme, car le conflit va être long et dur compte tenu du délai de quinze jours donné aux médiateurs pour résoudre la crise», a déclaré Pascal Clément, président de la FRSEA de l'ouest. Le conflit dure déjà depuis dix jours dans certains départements du grand ouest.

Selon les agriculteurs, le prix du lait payé aux producteurs est de 30% inférieur à celui d'avril 2008. A Paris, ils ont réclamé un prix de 305 euros les mille litres, alors qu'il tourne actuellement autour de 210 euros.

Jean-Michel Lemétayer, le président de la FNSEA, le principal syndicat agricole, a annoncé jeudi sur RTL que les producteurs français de lait vont organiser une «journée d'action» lundi prochain en bloquant les laiteries.