Le front des universités se fissure progressivement

— 

Les levées de blocage se succèdent... de gré ou de force.

Une petite centaine d'étudiants bloqueurs ont été évacués hier dans le calme par les forces de l'ordre de l'université de Provence (Aix- Marseille-I). La veille, les étudiants de Grenoble, Besançon et Dijon avaient voté d'eux-mêmes la levée du blocage de leurs facs. En revanche, un noyau dur d'une quarantaine d'étudiants de l'établissement de Saint-Etienne a refusé hier de quitter le campus, cerné par la police. La ministre de l'Enseignement supérieur, Valérie Pécresse, a promis hier à l'Assemblée d'aider la « petite dizaine d'universités » (sur 83) où subsistent des blocages à « mettre au point leur plan de rattrapage ». W