Les syndicats se dirigent vers 2 journées d'action fin mai et mi-juin

MANIFESTATION Après la mobilisation du 1er mai, les syndicats comptent continuer à protester contre la politique du gouvernement...

MD (Avec agence)

— 

afp.com

Les huit syndicats français (CGT, CFDT, FO, CFTC, CFE-CGC, FSU, Solidaires, Unsa), réunis en intersyndicale, envisageaient lundi soir deux journées d'action contre la politique du gouvernement, une fin mai et l'autre mi-juin, a-t-on appris auprès d'un participant.

«Rien n'est encore définitif»

La première journée prendrait la forme d'une «journée décentralisée fin mai» et une deuxième se traduirait par «des manifestations en week-end mi-juin» éventuellement le 13. «Rien n'est encore définitif», a précisé une source syndicale, alors que la réunion se poursuivait.

Les syndicats se sont réunis lundi au siège de la CFTC pour discuter des suites à donner à leur mobilisation unitaire du 1er mai. Les défilés du 1er mai, organisés unitairement pour la première fois depuis la Libération, ont réuni entre 456.000 et 1,2 million de personnes, plus que lors des précédentes Fêtes du Travail, mais moins que lors des journées du 19 mars (entre 1,2 et 3 millions) et du 29 janvier (entre 1,08 et 2,5 millions).

Le gouvernement a indiqué, samedi, qu'il n'entendait pas changer sa politique. Le ministre du Travail, Brice Hortefeux, a déclaré qu'il fera «à l'été, avec les partenaires sociaux, l'évaluation des mesures prises (lors du sommet social du 18 février), et nous en tirerons ensemble les conséquences».