écroué pour Le meurtre de deux motards

— 

L'équipée sauvage se finit derrière les barreaux. Un homme de 48 ans, mis en examen jeudi, aurait supprimé au moins deux motards pour venger Jean-François André, son ami et chef d'un club de bikers, tué en 2003.

A l'époque, deux hommes, Michel Di Bacco et Gérald Crouzet, avaient été soupçonnés, mais mis hors de cause. Cinq ans plus tard, en 2008, Di Bacco est abattu à la terrasse d'un café. Les gendarmes se penchent sur le meurtre et découvrent que Crouzet, disparu quelques mois plus tôt dans un banal accident de voiture, a pris deux coups de fusil avant de quitter la route. Ils mettent également au jour la rivalité qui opposait Di Bacco et André, sur fond de trafic de drogue et de prostitution, qui aurait poussé le premier à tuer le second. Le règlement de comptes, provoqué par ce premier meurtre, pourrait avoir fait d'autres victimes : le corps d'un troisième homme, lié à Di Bacco, vient d'être découvert en Ardèche. W