Greenpeace veut toute la lumière

— 

Pleins feux sur les zones d'ombre. Greenpeace va demander à la justice « des mesures d'instruction supplémentaires » sur les liens entre EDF et la société Kargus Consultants, soupçonnée d'avoir espionné l'ONG. Dans un entretien au site Mediapart publié hier, Pascal Husting, directeur de Greenpeace, déplore que l'information judiciaire décidée ne porte pour l'instant que sur des faits présumés, datant de 2006 - quatre personnes ont été mises en examen -, estimant que « l'affaire EDF ne fait que commencer ».

L'ONG souhaite que la justice s'intéresse également à « la contrepartie du contrat signé entre Kargus Consultants et EDF pour l'année 2007, mais aussi au contrat de 2004, qui était beaucoup plus important », précise Pascal Husting. Elle réitère en outre sa demande de voir le PDG d'EDF, Pierre Gadonneix, « non seulement suspendu de ses fonctions mais également répondre des actes de son entreprise devant la justice ». W