Interdiction des listes de Dieudonné aux européennes: Le PS dénonce «un coup de pub»

EUROPÉENNES laude Guéant a annoncé dimanche que les listes de l'humoriste pourraient être interdites...

Avec agence

— 

Benoît Hamon, porte parole du Parti socialiste, pris en flagrant délit de scepticisme lors d'une réunion publique le 20 février 2009.
Benoît Hamon, porte parole du Parti socialiste, pris en flagrant délit de scepticisme lors d'une réunion publique le 20 février 2009. — PASSEMARD/CL2P/SIPA

Le porte-parole du Parti socialiste, Benoît Hamon, s'est interrogé dimanche sur «les calculs derrière» l'hypothèse d'une interdiction des listes aux européennes «anti-sionistes» de l'humoriste controversé Dieudonné, en demandant «à quoi joue l'Elysée?».

«À quoi joue l'Elysée et à quoi joue M. Guéant? A quoi cela sert-il et quels sont les calculs derrière cela? Pourquoi ce coup de pub?,» s'est demandé Benoît Hamon sur Europe 1, interrogé sur l'hypothèse d'une interdiction avancée plus tôt par le secrétaire général de la présidence, Claude Guéant.

«Je trouve ça curieux»

«J'étais présent au Parlement européen quand j'ai entendu M. Le Pen répéter des propos d'inspiration négationniste sur le fait que les chambres à gaz étaient un détail: alors il faudrait interdire les listes Front national aussi», a lancé l'eurodéputé.

«Je trouve ça assez curieux. Qu'on nous dise le fondement sur lequel on entend interdire ces listes», a-t-il demandé.

«Je suis un farouche opposant de M. Dieudonné et des sous-entendus qui sont les siens systématiquement (...). Si son programme est clairement antisémite il y a des lois pour combattre cela», a-t-il dit.

Juridiquement faisable?

Il a conclu en demandant à Claude Guéant de «nous faire la démonstration qu'il n'y a pas là juste un coup électoral à très court terme».

De son côté, l'ancien Premier ministre socialiste Laurent Fabius s'est dit au Grand-Jury RTL-LCI-Le Figaro «évidemment révulsé» par «les thèses pas acceptables» de Dieudonné, tout en se demandant si «juridiquement il y a quelque chose à faire ou pas».

>>> En raison des débordements systématiques suscités par ce type d’article, nous nous voyons contraints de le fermer aux commentaires. Merci de votre compréhension.