Grippe mexicaine: cinq cas «probables» en France

SANTE Au total, 41 cas sont en cours d'investigation...

Avec agence

— 

Un passager à Roissy Charles-de-Gaulle, le 29 avril 2009.
Un passager à Roissy Charles-de-Gaulle, le 29 avril 2009. — REUTERS/Gonzalo Fuentes

Cinq cas sont désormais qualifiés de «probables» parmi 41 en cours d'investigation ce jeudi en France, mais aucun cas n'a été à ce stade confirmé, selon Françoise Weber, directrice de l'Institut de veille sanitaire.

Lors d'un point de presse quotidien sur la maladie au ministère de la Santé, Françoise Weber a précisé que 26 des 41 cas étaient recensés en Ile-de-France.

Une personne souffre d'une grippe de type A

Les tests ont montré pour un des cinq cas probables qu'il souffrait de grippe de type A comme le H1N1, et qu'il ne s'agit pas du virus de la grippe saisonnière, a indiqué Françoise Weber. Cela renforce la probabilité qu'il s'agisse de la grippe mexicaine.

Deux autres sont moins avancés dans les tests et deux ont une probabilité renforcée par des contacts avec des personnes atteintes.

>> Qu'est-ce que la grippe mexicaine? Pour le savoir, cliquez ici.

Parmi les 41 cas en cours d'investigation figure une petite fille de 9 ans, scolarisée dans une école du 18e arrondissement à Paris. (>> pour voir notre reportage à l'école, cliquez ici)

La France va «vraisemblablement passer au niveau 5» d'alerte face à l'épidémie de grippe mexicaine, a déclaré ce jeudi le président Nicolas Sarkozy, en marge d'un déplacement en Haute-Savoie.

«Probable» ou «confirmé» Un cas est dit probable après un test (PCR, technique d'amplification génique) positif, ou s'il présente un tableau sévère ou a été en contact étroit avec un cas probable ou confirmé dans les 24 heures avant le début des signes. Il est «confirmé» après un test biologique établissant l'infection liée à un virus grippal de type H1N1 d'origine porcine.