Alli, la nouvelle gélule amaigrissante qui impose de rester sur ses gardes

SANTE Ce médicament contre l'obésité a des effets secondaires qui ne pardonnent aucun écart...

Julien Ménielle

— 

Des gélules du traitement contre l'obésité Alli, en vente sans ordonnance en France à partir du 6 mai 2009.
Des gélules du traitement contre l'obésité Alli, en vente sans ordonnance en France à partir du 6 mai 2009. — Rex Features / REX / SIPA

Ce n'est pas la pilule miracle. Mais le nouveau traitement contre l'obésité qui sera en pharmacie le 6 mai prochain sera vendu sans ordonnance, ce qui suscite les attentes. L'objectif de ce médicament, appelé Alli: une perte de poids modérée, d'environ 4,4 kg en 6 mois en complément d'un régime. Au prix parfois de quelques troubles intestinaux.

L'avantage, c'est qu'on connaît bien ce médicament et ses effets, puisqu'il est commercialisé depuis plus de 10 ans, plus fortement dosé et sur ordonnance, par un autre laboratoire. L'inconvénient, c'est que les effets indésirables sont pour le moins gênants.

Des vertus éducatives de la diarrhée

En effet, Alli bloque une enzyme digestive et limite ainsi l'absorption d'un quart des graisses avalées. Celles-ci sont donc évacuées par les voies naturelles. D'où la survenue de diarrhées grasses, qui peuvent être particulièrement difficiles à contrôler, comme le montre cette vidéo explicative.



«Ce problème peut avoir un aspect éducatif», explique Anne-Sophie Joly à 20minutes.fr. En effet, pour la présidente du Collectif national des associations d'obèses (CNAO), «si des diarrhées surviennent, c'est que l'alimentation est trop riche en graisses». D'où la nécessité d'adapter son régime.

Un argumentaire repris par le laboratoire, qui promet «un kilo perdu grâce à Alli pour deux kilos perdus grâce au régime». Pendant les six premiers mois en tout cas, puisque passé ce délai, on entre dans une période de «plateau», où l'efficacité du traitement diminue. Et même si les nutritionnistes estiment que le traitement a une efficacité très différente d'une personne à l'autre, la perte de poids totale est évaluée à 4,4 kg sur 6 mois en moyenne.

En pratique
Qui? Les personnes de plus de 18 ans ayant un indice de masse corporelle supérieur à 28 (calculer le vôtre en cliquant ici), c'est-à-dire environ 10 kg de plus que les deux chiffres après la virgule de la taille (exemple: 80 kg pour 1,70 m)
Comment? Une gélule, deux à trois fois par jour, au moment d'un repas gras
Combien? Environ 2 euros par jour de traitement, selon le prix conseillé par le laboratoire