L'avocat de Florence Cassez demande son rapatriement en raison de la grippe porcine

MEXIQUE Frank Berton estime que sa cliente est hautement exposée...

V. V. à Lille et C. F.

— 

La Commission mexicaine des droits de l'Homme (CNDH) a annoncé dimanche avoir demandé au président Felipe Calderon que le Mexique sorte de la Convention de Strasbourg, pour permettre le rapatriement de Florence Cassez, condamnée à 60 ans de prison, en France où elle purgerait sa peine.
La Commission mexicaine des droits de l'Homme (CNDH) a annoncé dimanche avoir demandé au président Felipe Calderon que le Mexique sorte de la Convention de Strasbourg, pour permettre le rapatriement de Florence Cassez, condamnée à 60 ans de prison, en France où elle purgerait sa peine. — Ho AFP/Archives

L'avocat de Florence Cassez a demandé à l'Elysée le rapatriement sanitaire de sa cliente en raison de la grippe porcine, a-t-il indiqué à «20 Minutes» ce lundi. Frank Berton devait partir cet après-midi pour le Mexique, mais a décidé de reporter son voyage en raison de l'épidémie qui y sévit depuis le mois de mars.

>> Pour retrouver nos articles sur l'affaire Florence Cassez, cliquez ici

«Florence Cassez doit pouvoir bénéficier d'un rapatriement comme tout ressortissant français, a-t-il argué. Elle n'est pas bien du tout, elle se trouve dans un état physique et psychologique inquiétant et elle ne prend aucune mesure de protection. Or, la prison est un haut lieu de contamination.»

La commission bilatérale chargée d'étudier les conditions de transfèrement de la jeune femme, condamnée en appel à 60 ans de prison pour une série d’enlèvements, devait rendre ses conclusions il y a quatre semaine. «Une réunion était prévue fin avril mais rien ne passe, on est au courant de rien», déplore Frank Berton.