Grippe porcine: Roselyne Bachelot appelle à «ne pas relâcher la vigilance»

FRANCE Les cas suspects en France se sont révélés être négatifs ...

MD

— 

Le texte santé de Roselyne Bachelot, dont l'examen-marathon a pris fin dans la nuit de mardi à mercredi à l'Assemblée, interdit la vente d'alcool et de tabac aux moins de 18 ans tout en autorisant la pub pour l'alcool sur internet après une mobilisation du lobby viticole.
Le texte santé de Roselyne Bachelot, dont l'examen-marathon a pris fin dans la nuit de mardi à mercredi à l'Assemblée, interdit la vente d'alcool et de tabac aux moins de 18 ans tout en autorisant la pub pour l'alcool sur internet après une mobilisation du lobby viticole. — Joel Saget AFP/Archives

La Ministre de la Santé, Roselyne Bachelot, a tenu a rassurer lundi matin, sur France Info, alors que cinq de nouveaux décés ont été annoncés au Mexique. «Nous sommes prêts à réagir si nous passions à un niveau d'alerte supérieur. Ce qui peut arriver à tout moment», a-t-elle déclaré.

La France, «l'un des pays les mieux préparés»

«Il est tout à fait possible que nous passions à un niveau d'alerte 4 demain», a précisé la ministre de la Santé. Déterminés par l'Organisation mondial de la santé (OMS), les niveaux d'alerte correspondent aux différentes phases d'évolution du virus. Le niveau 4 est atteint en cas de contamination interhumaine. La ministre a rappelé que la France est considérée comme «l'un des pays les mieux préparés» en cas de pandémie. «Nous avons 33 millions de traitements anti-viraux disponibles», a souligné Roselyne Bachelot.

>> A lire également: Qu'est-ce que la grippe porcine? C'est par ici.

Contrairement aux Etats-Unis ou au Mexique, la France n'a pas décrété l'état d'alerte sanitaire. Mais il pourrait être déclenché en cas de découverte de foyer de grippe sur le territoire français, a rappelé la ministre. Par ailleurs, Roselyne Bachelot a affirmé que les «cas suspects» de grippe porcine décelés en France se «révèlent être négatifs», et ne sont que des «cas de grippe banale» sans aucun lien avec l'épidémie qui sévit au Mexique.

Appeler un médecin traitant en cas symptômes

«Pour l'instant, les cas qui avaient suscité notre attention se révèlent être négatifs, c'est-à-dire ce sont des cas de grippe banale (...) et ils ne sont pas liés à la grippe porcine», a-t-elle déclaré sur RTL. Mais la ministre a toutefois appelé à «ne pas relâcher la vigilance».

«Toutes les personnes qui rentrent des zones où des cas sont avérés, la Californie et encore plus le Mexique, si elles présentent des troubles respiratoires (...) de la fièvre ou des courbatures, doivent prendre contact et téléphoner au centre 15 ou à leur médecin traitant, qui leur indiquera la marche à suivre», a-t-elle encore indiqué.

>> L'info se construit avec vous: Vous revenez de l'étranger: avez-vous été soumis à des contrôles sanitaires à l'aéroport? Laissez-nous vos témoignages dans les commentaires...