Début du procès du meurtrier présumé de Sophie Gravaud

— 

Le drame avait suscité une très vive émotion. Deux ans après le meurtre de Sophie Gravaud, l'auteur présumé des faits, Ramiz Iseni, comparaît, à partir d'aujourd'hui devant la cour d'assises de Loire-Atlantique, pour enlèvement et séquestration suivis de mort.

La Nantaise de 23 ans avait disparu le soir du 7 avril 2007 sur le parking du centre commercial où elle travaillait. Ramiz Iseni l'avait fait entrer de force dans son véhicule, puis ligotée. Plus tard dans la nuit, il s'était arrêté et avait tenté de la violer. Il l'avait alors étranglée, avant de se débarrasser du corps et des vêtements. Identifié grâce à un paiement effectué avec la carte bancaire de la jeune femme, le Bosniaque de 48 ans, arrivé en France en 1991, avait fini par avouer les faits deux mois après son incarcération. Lors de ce procès, qui devrait durer quatre jours, Ramiz Iseni sera également jugé pour viol et tentative d'agression sexuelle sur mineur, en 2004. W

à Nantes, Frédéric Brenon