Frédéric Lefebvre s'est bien fait buzzer

WEB Une vidéo anonyme menaçait de le faire taire, ses auteurs avouent ce jeudi qu'ils se sont servis de lui pour attirer l'attention sur une toute autre cause...

Julien Ménielle

— 

Frédéric Lefebvre, en décembre 2008
Frédéric Lefebvre, en décembre 2008 — WITT/SIPA

C'est un peu l'arroseur arrosé. Frédéric Lefebvre a été instrumentalisé par l'auteur d'une vidéo qui, assurant représenter le groupe des «Anonymes», s'en était pris à lui lundi avant de dévoiler, ce jeudi, sa véritable cible.

«Bonjour Frédéric Lefebvre. N’ayez pas peur. Malgré les énormités que vous débitez à propos d’Internet et d’Hadopi, vous n’intéressez pas les Anonymes», annonce d'emblée une voix de synthèse. La vidéo, postée dans la nuit de mercredi à jeudi, explique en effet que les «Anonymes» se sont servis du «buzz» généré par les déclarations du porte-parole de l'UMP pour attirer l'attention des médias sur leur combat contre l'église de scientologie.



Message à la presse et à Lefebvre
envoyé par FrenchAnonymous
 
«Vos dernières déclarations sur Internet, sur Hadopi et sur Ségolène Royal ont fini de nous convaincre de la nature néfaste de votre influence sur le débat politique. Les Anonymes ont décidé qu’il fallait vous faire taire», annonçait la première vidéo. Des menaces qui n'avaient pas fait rire Frédéric Lefebvre. En profitant pour fustiger mercredi l'anonymat de l'auteur, et faisant référence aux «bandes et aux cagoules», il assurait, guerrier: «Il en faudra plus pour me faire taire». On le croit sur parole.



Message à Frédéric Lefebvre
envoyé par FrenchAnonymous