L'UMP a une caravane, un trajet, mais pas tous ses passagers

— 

Il va y avoir du trafic sur les routes de la campagne européenne. Après Nicolas Dupont-Aignant, fin mars, et Philippe de Villiers, cette semaine, l'UMP et les Jeunes Populaires ont lancé hier leur « caravane pour l'Europe ». Trois jeunes militants animeront les déplacements : Xavier, Bertrand - ça ne s'invente pas - et Sarah. C'est d'ailleurs le secrétaire général du mouvement, Xavier Bertrand, qui est venu présenter l'imposant véhicule, garé devant le siège du parti, rue La Boétie à Paris. Il a vanté la volonté de « dialogue » et de « rencontre sur le terrain » symbolisée selon lui par cette initiative. Les animateurs parcourront 69 villes, la plupart plutôt acquises à la droite, à l'exception de Dunkerque et Strasbourg.

Seul souci : si la caravane part, les passagers autorisés à embarquer sur les listes européennes de l'UMP ne sont toujours pas connus. Xavier Bertrand tente d'éluder le sujet : « Nous avons été les premiers à avoir nos têtes de liste. » Il garantit également que « tout sera fait en temps et en heure » au moment du dépôt des listes, en mai. Xavier Bertrand précise aussi que « la dernière fois [en 2004], nous avions déposé les listes trois semaines avant ». W

émile Josselin