Un homme suspecté d'être le «violeur au lacet» arrêté

POLICE Il est accusé de six viols et sept tentatives, à Paris et dans plusieurs villes...

J.M. avec agence

— 

Six viols et sept tentatives depuis 2002. C'est ce dont est suspecté un homme de 37 ans, suspecté d'être le «violeur au lacet», et que la préfecture de police a annoncé, dimanche soir, avoir arrêté dans le 19e arrondissement de Paris.

Les agressions sexuelles ont eu lieu à Paris, Puteaux (Hauts -de-Seine), mais aussi Agen, Toulouse ou Montpellier. Les victimes décrivent un même mode opératoire. Après leur avoir lié les mains avec un lacet, leur agresseur leur a bandé les yeux et, faisant référence à son passé carcéral pour meurtre, les a menacées de les tuer si elles n'accédaient pas à ses désirs.

Trahi par la vidéosurveillance et l'ADN


L'une d'entre elles l'identifiera sur une photo, en juin 2002 à Montpellier. L'homme a été confondu par la caméra surveillance d'un distributeur de billets, alors qu'il utilisait la carte bancaire de sa victime.

Rapidement retrouvé dans plusieurs affaires au début de l'enquête, son ADN a été à nouveau découvert, le 12 avril dernier, sur une nouvelle agression sexuelle commise dans le 18e arrondissement. Recherché, il a été interpellé vendredi soir par les policiers de la police urbaine de proximité (PUP), avenue Jean-Jaurès (19e).

Dans le hall d'un immeuble de la rue Lepic (18e), qu'il squattait, les policiers ont retrouvé un pull-over rouge porté lors de sa dernière agression. Placé en garde à vue dans les locaux de la 2ème DPJ il a reconnu les faits et devait être présenté dimanche soir à un juge d'instruction parisien.