Le pédophile croyait parler à une jeune fille, c'était un policier

FAIT DIVERS L'homme a été mis en examen, il risque jusqu'à 10 ans de prison...

Avec agence

— 

Un homme âgé d'une trentaine d'années, arrêté par un gendarme qui se faisait passer sur internet pour une mineure, a été mis en examen le 10 avril par un juge du tribunal de Bobigny.

Mis en examen pour «corruption de mineur aggravée», «atteinte sexuelle sur mineur de 15 ans aggravée» et «propositions sexuelles à un mineur de 15 ans ou à une personne se présentant comme tel, via un réseau de télécommunication», risque jusqu'à 10 ans de prison.

Une fausse mineure de 13 ans


Les gendarmes du Service technique de recherche judiciaire et de documentation (STRJD), en charge de la lutte contre la cybercriminalité, ont identifié l'homme lorsque celui-ci est entré en contact avec l'un d'entre eux, qui se faisait passer pour une mineure de 13 ans, sur un forum de discussion.

A l'issue de la discussion, il a proposé à son interlocutrice virtuelle de venir le rejoindre à son domicile dans le but d'avoir des rapports sexuels. Le STRJD a pu ainsi transmettre son adresse aux gendarmes de la section de recherches de Paris qui l'ont interpellé le 8 avril.

Les policiers peuvent participer aux échanges


Lors de sa garde à vue, l'intéressé a reconnu avoir déjà eu des rencontres et des relations sexuelles avec des mineures, l'objectif à travers l'instruction sera à présent d'identifier et retrouver ces victimes.

Depuis la loi du 5 mars 2007 sur la prévention de la délinquance, policiers et gendarmes sont autorisés, dans le but de constater certaines infractions, entre autres à caractère sexuel lorsqu'elles sont commises via des moyens électroniques, à participer à des échanges ainsi qu'à transmettre, stocker et recevoir des éléments tels que des images de pédopornographie.